MESSAGES

Tout au long de la période des vacances, LA ROSE DES SABLES vous propose "LA PLAYLIST DE LA ROSE DES SABLES" et des REDIFFUSIONS D…

Lire la suite

Toute la chanson française, des plus grands classiques à la nouvelle scène désormais sur TSF98 de 9h00 à 10h et de …

Lire la suite

Dès lundi 3 octobre, le meilleur de la Pop et du Rock chaque jour entre 17h10 et 18h sur TSF98 dans Vibrations Musicales - Les Légendes …

Lire la suite

A partir du lundi 3 octobre, les playlists de TSF 98 évoluent, Nouvelle programmation musicale chaque jour de 15h00 à 18h00 ré…

Lire la suite

MCV (2 mercredi par mois, 20h00 - 22h00) : Manu et sa bande vous proposent de revenir sur l'actualité du 7ème art.

Voir l'émission

VU D'ICI (13h10) En direct : Le magazine de la rédaction de TSF 98 propose des débats et des interviews sur le monde assoc…

Voir l'émission

Le Club Basket d’Ifs a repris l’entraînement la semaine passée avec un staff et une équipe largement remaniés. Morgan Debrosse, ancien assistant-coach de Feytiat en NF1, a pris les rênes de l’équipe. L’été a été mouvementé, mais c’est avec sérénité qu’Anaïs Deyres et ses partenaires entament la préparation.   Il faudrait plus qu’une intersaison agitée et un gymnase privé de toit pour que le Club Basket d’Ifs s’inquiète. Les départs estivaux ont été comblés, le coach initialement attendu a été remplacé et Pierre Rival finira bien par reprendre du service plus pimpant que jamais. « Dire que l’été a tout bouleversé, non, balaye Anaïs Deyres. Il s’est certes passé des choses, mais il faut regarder devant. J’ai confiance en ce qui va arriver cette saison. »   L’intérieure ifoise, qui figure parmi les anciennes du groupe à l’aube de sa troisième saison au club, aborde avec sérénité le nouvel exercice. La « très belle dynamique » de la saison dernière, marquée par une finale de Coupe de France, n’est plus qu’un beau souvenir. Ifs entame un nouveau cycle avec seulement quatre joueuses connaissant déjà la maison. Outre Anaïs Deyres, Pauline Bétis, Julie Plouhinec et l’Américaine Kirsten Jeter ont prolongé l’aventure. Avec de nouvelles partenaires, donc, mais également un nouvel entraîneur.   Pour Ifs, il faut « reconstruire »   Jonathan Ruiz devait initialement remplacer Didier Godefroy, parti chez le club voisin de La Glacerie. En fait, l’ancien de Roanne s’est rétracté pour  prendre la tête du centre de formation de Boulazac. Ifs a donc révisé ses plans à son tour pour embaucher Morgan Debrosse à sa place. Passé par Saumur en NF2 puis Feytiat, comme assistant-coach de NF1, il se voit confier pour la première fois la responsabilité d’une équipe de Nationale 1. « Morgan va insuffler un nouveau souffle, espère Anaïs Deyres. Il est carré et exigeant. C’est un jeune entraîneur qui a des choses à prouver. Il va amener une certaine philosophie de jeu. »   La défense constituera toujours une valeur forte du collectif ifois, qui s’en est fait une spécialité ces dernières saisons. Néanmoins,  tout est à refaire. « Celles qui restent vont reconstruire avec les nouvelles. On est prêtes à relever le défi. » Une joueuse étrangère complètera l’effectif, qui compte pour l’heure Kanelle Mahobah, Shelby Saint-Juste et Euzhann Lerandy comme (jeunes) recrues françaises. Toutes sont issues d’un centre de formation, respectivement celui de Toulouse, Mondeville et Bourges, avec un crochet d’un an hors de France pour Euzhann Lerandy.   Des objectifs à définir progressivement   Plus encore que les saisons précédentes, quand Julie Legoupil, Élodie Pelissou et Laury Aulnette amenaient leur expérience, le groupe sera particulièrement jeune. « Pauline (Bétis, 22 ans) et moi seront là pour encadrer les jeunes, expose Anaïs Deyres. Kirsten sera importante aussi, et on pourra compter sur elle dès le départ (elle s’était sérieusement blessée en préparation la saison dernière, ndlr). On est là pour un nouveau projet. Qui dit jeunesse dit énergie. Ça restera notre première force. L’année dernière, on disait que ça allait être compliqué avec tous les départs qu’on avait connus. Finalement, on avait fait une très belle saison. »   Quelle suite le CB Ifs lui donnera-t-il ? Difficile, à l’heure actuelle, de le présumer. Les Ifoises conserveront assurément une équipe compétitive, au regard des joueuses restantes et du potentiel affiché par les plus jeunes. « Les objectifs, on les définira au fur et à mesure de la saison, répond Anaïs Deyres avant même que la question ne soit posée. On prendra les matchs les uns après les autres. Le championnat sera super homogène. Chaque année, on arrive à faire quelque chose de bien. Il n’y a pas de raison que ça ne continue pas. » Si La Glacerie, Aulnoye, Calais, La Rochelle ou Le Havre semblent bien armés pour truster à nouveau le haut de tableau, dans une poule nord redessinée, Ifs aura son mot à dire. 

Lire…

Les dernières nouvelles ne laissaient aucun doute, mais c’est désormais officiel. Youssef Aït Benannasser, 21 ans, portera les couleurs du Stade Malherbe Caen cette saison. Le milieu axial s’est engagé ce mercredi dans le cadre d’un prêt d’une saison.   Le Monégasque va connaître son deuxième prêt consécutif après avoir passé un an à Nancy (26 matchs en Ligue 1 dont 23 comme titulaire, trois buts et une passe décisive). Youssef Aït Bennasser a été formé en Lorraine et a grandement contribué à la montée en Ligue 2 il y a deux ans. « Youssef est capable d'évoluer en sentinelle devant la défense, évoque Alain Cavéglia sur smcaen.fr. Il peut aussi jouer couplé avec un autre milieu défensif comme il le faisait à Nancy, ainsi que monter d'un cran en tant que n°8. C'est un garçon très intelligent et doté d'une belle relance. Il est technique avec la volonté de ressortir proprement les ballons. Avec Youssef, le coach aura la possibilité de jouer dans différents systèmes. »   Youssef Aït Bennasser portera le numéro 10. Il devrait jouer son premier match dès dimanche à Lille. Le club précise qu’il sera a priori à l’entraînement cet après-midi (16h00).   Une autre annonce devrait intervenir d’ici peu, le jeune slovène Jan Repas s’étant d’ores et déjà engagé en faveur de Caen d’après L’Équipe.

Lire…

Le Caen Basket Calvados tient sa dernière recrue étrangère. Et quelle recrue ! Jarvis Williams, 24 ans, vient compléter la raquette du promu. Cet Américain d’1,98 mètre évoluait la saison dernière à Boulazac en Pro B. Il y était un joueur majeur avec des statistiques de très haut vol en saison régulière (16,7 points et 6,9 rebonds par match). Il a terminé quatrième scoreur de Pro B et dixième rebondeur.   Jarvis Williams a largement contribué à la montée de Boulazac en Pro A. Ses statistiques au tir sont proches du 60 % à deux points (58,5 %).   Avant de rejoindre la France, Jarvis Williams avait été formé au Gordon State College puis en NCAA dans l’université de Murray State. Sa première expérience professionnelle fut en Pologne (17,2 points et 8,9 rebonds en moyenne en championnat, 14,3 points et 9,2 rebonds en FIBA Europe Cup). Il a ensuite évolué en Turquie.   Poste 4, Jarvis Williams peut aussi jouer plus près de la raquette même s’il ne figure pas parmi les grands gabarits à ce poste. Ses 5/20 à trois points la saison passée confirment que le tir à trois points n’est pas sa spécialité. C’est toutefois une très grosse pointure qui débarque en Normandie. Et qui donne une ampleur supplémentaire à la très belle raquette caennaise attendue. 

Lire…

Les deux dernières semaines du mercato seront-elles agitées sur les hauteurs de Venoix ? Au vu des dernières rumeurs et informations annoncées, la réponse pourrait bien être positive. Au rang des arrivées, Jan Repas et Youssef Aït Bennasser semblent en approchent. Côté départs, le nom d’Hervé Bazile circule.   Samedi soir, quelques minutes après la défaite concédée devant Saint-Étienne, Patrice Garande confiait que les deux recrues qu’il attendait n’allaient plus tarder à arriver. Et l’entraîneur caennais de rappeler une fois de plus ses volontés : un milieu défensif et un attaquant, plutôt polyvalent a priori.   Le milieu défensif pourrait bien être Youssef Aït Bennasser. Jeune joueur de 21 ans, le Franco-Marocain appartient pour quatre ans encore au club de Monaco. Caen s’était positionné pour un prêt en début de mercato. Le club est revenu à la charge ces derniers jours. Avec succès, semble-t-il.   Sur le site de Monaco, Youssef Aït Bennasser se décrivait il y a quelques semaines comme « un milieu box-to-box qui aime attaquer et qui revient défendre. Je fais les deux mais il me reste beaucoup de choses à améliorer. Je cherche toujours à progresser dans tous les domaines. Défensivement, je sais que je dois être plus présent. Je travaille pour combler ces lacunes. »   Patrice Garande évoquait pour sa part un profil recherché un peu différent la semaine passée : « un joueur intelligent sur le plan tactique, très bon sur le plan défensif, dans les duels, et capable d’amener quelque chose sur le plan technique ». Youssef Aït Bennasser n’est pas apparu dans le groupe monégasque lors des trois matchs officiels disputés en ce début de saison. Il a joué 26 matchs en Ligue 1 (trois buts) la saison dernière avec Nancy. Il était alors déjà prêté en Lorraine, où il s’était révélé l’année d’avant en Ligue 2.   L’autre nom évoqué dernièrement, pas plus tard qu’aujourd’hui dans les colonnes de L’Équipe, est celui de Jan Repas. Ce milieu offensif, plus à l’aise dans l’axe mais pouvant évoluer sur un côté si besoin, est un jeune espoir du football slovène. Il évolue actuellement sous les couleurs de Domzale, l’ancien club du mondevillais Benjamin Morel. Âgé de 20 ans (il est né en 1997 !), gaucher, il dispose déjà d’une belle expérience dans le monde professionnel.   Jan Repas, international espoir, a lancé sa saison sur des bases solides avec deux buts et une passe décisive en Europa League (tours préliminaires), un but et une passe décisive en championnat. Il affrontera ce soir l’Olympique de Marseille. D’après le journaliste de L’Équipe, il s’agira du dernier match de Jan Repas sous ses couleurs actuelles avant son arrivée à Caen pour quatre ans. Un transfert pour une indemnité d’un million d’euros aurait été convenu. L’article précise même que Jan Repas a d’ores et déjà signé son nouveau contrat.   En parallèle, Hervé Bazile serait suivi de très près par plusieurs formations étrangères. Le meilleur joueur offensif caennais de ce tout début de saison est courtisé par le Panathinaïkos, précise L’Équipe. Queen Park Rangers et Bristol, deux clubs de D2 anglaises, semblent également s’être penchés sur son cas.

Lire…

Les Photos

Contactez Nous

TSF 98
(Contact web)
  • 325 - Centre Commercial, Quartier des Belles Portes 14200 Hérouville Saint Clair contact@tsf98.com
  • 09.54.60.60.00