MESSAGES

Toute la chanson française, des plus grands classiques à la nouvelle scène désormais sur TSF98 de 9h00 à 10h et de …

Lire la suite

Dès lundi 3 octobre, le meilleur de la Pop et du Rock chaque jour entre 17h10 et 18h sur TSF98 dans Vibrations Musicales - Les Légendes …

Lire la suite

A partir du lundi 3 octobre, les playlists de TSF 98 évoluent, Nouvelle programmation musicale chaque jour de 15h00 à 18h00 ré…

Lire la suite

BONJOUR !   Tous les jeudis START une emission musicale et à textes avec des rubriques , des speciales, de la musique internationale…

Voir l'émission

Shoot Again, c'est votre émission de Musique indée, artistes majeurs (dans leur influence) et/ou oubliés, internationnaux, na…

Voir l'émission

Basket. Vingt-quatrième journée de Pré-Nationale Masculine. La course au maintien étant réglée depuis quelque temps et Ouistreham étant hors-concours pour le Titre avec sa défaite face au leader samedi dernier, le Championnat se résume maintenant à un duel pour le Graal entre Mézidon-Argences-Bellengreville et le Caen Basket Calvados, un duel qui connaîtra son dénouement lors de la toute dernière journée avec l'affrontement entre ces deux équipes. Concernant cette vingt-quatrième journée, tous les résultats ont suivi la logique du classement. On notera les 39 points de Clément Hennequin (USLG).   Les chiffres de la journée : - 39, soit le nombre de points marqués par Hennequin (et dont on a apprécié de compter tous les points... un par un... sur la feuille... vu qu'on n'avait pas le récapitulatif...)- 68, soit le nombre de lancers tentés lors du match Ifs – Bayeux.- 4, soit le nombre de matches s'étant terminés avec un écart supérieur à 20 points.- 0, soit le nombre de mouvements au classement.- 7, soit le nombre d'antisportives sifflées sur ce week-end.- 1, une seule équipe a été en-dessous des 50% aux lancers sur cette journée.   Les séries en cours : 4 victoires pour Mézidon-Argences-Bellengreville / 9 défaites pour Cabourg   L' affiche de la prochaine journée : BAYEUX vs CAEN BASKET CALVADOS   Quelques infos : - Des rumeurs circuleraient comme quoi l'une des équipes maintenues ne repartirait pas en Pré- Nat' l'année prochaine. - À ceux qui s'interrogeaient, non, on ne verra pas débarquer Richie Gordon, B-J. Monteiro ou n'importe quel joueur pro de la N1 du CBC avec la Pré-Nationale pour les deux derniers matches. - Techniquement, la prochaine journée ne servira quasiment à rien vu que MézArBel et le CBC s'affronteront lors de la dernière journée. La seule chose qui pourrait changer, c'est que, si le CBC perd et que le MAB gagne, les Caennais devront s'imposer d'au moins 5 points.   RAPPEL : le All-Star Game Pré-Nationale aura lieu le 13/05/2017   Nous n'avons pas eu tous les récapitulatifs de stats (ce sont souvent les mêmes...). À cause du temps perdu à compter les statistiques sur les feuilles de match, la synthèse n'a pas été rédigée.   CAEN BASKET CALVADOS : 77 USM VIROISE : 55[17-18, 15-13 (32-31), 23-9 (55-40), 22-15]   Michael Déjardin (COACH CBC) : « On a une première mi-temps un peu difficile après la coupure, il y a beaucoup de pertes de balles de notre côté et on a du mal à gérer les prises de positions dans le post-up de Sabater et Cotigny. On a eu des difficultés à jouer les contre-attaques face à une équipe qui va beaucoup au rebond offensif. En deuxième mi-temps, on a gagné des ballons et développé plus de contre-attaques, on n'a pas été perturbé plus que ça par leur défense de zone et on a augmenté l'écart petit à petit, surtout sur le troisième quart-temps. On devra tout de même faire une prestation convaincante face à Bayeux. » Thierry Belin (COACH USMV) : « C’est avec un effectif handicapé par l’absence de beaucoup de joueurs extérieurs, notamment sur les postes 1 et 2, que Vire se déplaçait chez l’un des prétendants à la montée. Malgré cela, les Virois firent mieux que se défendre sur la première mi-temps en faisant jeu égal avec les Caennais, jouant bien sur leur avantage physique et alternant les systèmes défensifs. Dès la reprise du troisième quart-temps, les Caennais allaient prendre rapidement une dizaine de points d’avance grâce à une défense plus agressive leur permettant de gagner des ballons et de les concrétiser par des paniers faciles en jeu rapide. La fatigue commençait à paraître du côté de Virois en manque de rotations sur certains postes. Du coup, la défense était beaucoup moins efficace et permettait aux Caennais de bien développer leur jeu collectif sur attaque placée pour trouver leurs tireurs. Les Virois, moins lucides, faisaient de mauvaises lectures de jeu en attaque sur les aides défensives adverses et perdaient ainsi trop de ballons. C’est donc en toute logique que le CBC allait accroitre son avance. »   - 14fts CBC, 8/12 lf CBC, 5 3pts CBC, 15fts USMV, 8/17 lf USMV, 1 3pts USMV   Marque CBC : *M. Cosnefroy 9pts, *Q. Braquet 11pts, V. Szwaja 13pts, *D. Onillon 16pts, J. Lozuet 10pts, *T. Prinsaud 8pts, *C. Quignette 10pts Marque USMV : *V. Legallois 8pts, *A. Leroy 7pts, *Y. Andreu Sabater 12pts, *A. Cotigny 10pts, L. Page , B. Souffrant 3pts, B. Matalla 9pts, *G. Cotigny 6pts   CABOURG BASKET : 59 ABC LA HAGUE : 84[16-23, 10-19 (26-42), 19-25 (45-67), 14-17]   Julien Nicolle (CAPITAINE CB) : « Tout d'abord un grand merci à Orlane Carrière qui est venue coacher vendredi soir et aussi à Anthony Langlois d'être venu gonfler l'effectif cabourgeais et qui a fait le taf quand il a joué. Ensuite, pas grand chose à dire du match : défaite logique. La motivation n'est plus vraiment là mais on fait au mieux avec les armes que l'on a. Mais c'est difficile de lutter un match entier. En tout cas, bravo aux gars qui ne lâchent pas et qui viennent jusqu'au bout. Bravo à La Hague qui mérite son classement et qui propose un bon basket. » Christophe Cauvin (COACH ABCH) : « Un bon match de basket avec du rythme et de l'adresse, Cabourg n'a pas baissé les bras et s'est battu jusqu'au bout. De notre côté, on a fait tourner les effectifs afin d'essayer de courir constamment pour garder notre dynamique. On a répété les mouvements en attaque, les déplacements en défense afin de continuer à travailler sur cette fin de saison. On peut être satisfait mais il ne faut pas oublier que l'année dernière, à Cabourg, nous étions à onze défaites de suite et plus que cinq joueurs... Cette saison, grâce à l'investissement des joueurs aux entraînements et de Fred Lefevre (sur et en dehors du terrain), nous avons inversé la dynamique. Encore deux matchs à gagner pour terminer cette bonne saison. »   - 17fts CB, 8/14 lf CB, 5 3pts CB, 16fts ABCH, 12/18 lf ABCH, 8 3pts ABCH   Marque CB : *A. Khamliche 13pts, *J. Saint-Bomer , A. Langlois , J. Nicolle 2pts, *P. Suzanne 29pts, *Q. Fleutot Le Duc 2pts, *S. Brcaninovic 11pts, F. Louet 2pts Marque ABCH : *Q. Bertrand 5pts, *J. Croisy 5pts, A. Larisse 8pts, A. Vernede 16pts, B. Hamelin 1pt, *M. Keita 22pts, *S. Melane 10pts, *D. Van-Troys 17pts, G. Mesnil   AJS OUISTREHAM : 59 CTC MÉZIDON-ARGENCES-BELLENGREVILLE : 86[7-19, 19-24 (26-43), 14-22 (40-65), 19-21]   Samuel Vallée (COACH AJSO) : « On en prend trente, rien à dire, ils ont été plus agressifs, plus adroits. Ils nous ont sanctionnés sur les rapports de force, sur notre changement défensif. On rate quatre ou cinq tirs faciles d'entrée de jeu, on prend un petit coup sur la tête et sans entraînement pendant quinze jours, il a été compliqué de faire redresser la barre et de durcir un peu. Vu l'enjeu pour le MAB, ils étaient prêts, pas nous... On va essayer de finir les deux derniers matches de meilleure façon. » Damien Liard (CTC MAB) : « On a démarré très fort le match en imposant notre rythme, on a défendu en individuelle pour les fatiguer au maximum en sachant qu'ils avaient un petit effectif. On a réussi à avoir de l'adresse tout au long du match, à avoir un peu de jeu rapide. En deuxième mi-temps, on s'est mis en zone et ils étaient fatigués en face. En deuxième mi-temps, on doit être à +19 et ils reviennent à -13 mais on repart rapidement et l'écart augmente petit à petit. À souligner la belle saison des joueurs de Samuel Vallée au vu de leur effectif restreint. »   - 12fts AJSO, 14/22 lf AJSO, 5 3pts AJSO, 2fts U AJSO, 17fts MAB, 10/14 lf MAB, 10 3pts MAB   Marque AJSO : Y. Chretien 8pts, *A. Lagueste 18pts, *T. Lechevalier 2pts, *T. Barthelemy 14pts, *M. Boirel 10pts, *P. Lagueste 4pts, K. Moisson 3pts Marque CTC MAB : V. Godefroy 13pts, J-M. Razafinimanana , *S. Dupont 11pts, *T. Ancerne 12pts, *R. Villain 27pts, *M. Legrix 3pts, K. Leclerc 7pts, *C. Dupont 13pts   HEROUVILLE BASKET : 80 ASPTT CAEN : 65[24-18, 15-15 (39-33), 17-17 (56-50), 24-15](ndlr : un petit article est fait sur ce match car, comme nous y avons assisté, les déclarations des coaches furent brèves et ne détaillaient pas le déroulé du match.)   Vu l'enjeu inexistant dans ce match, on craignait d'assister à une partie ennuyeuse. Eh bien, pas tant que ça. Le début de partie est à l'avantage de Hérouville qui profite des largesses défensives de l'ASPTT pour prendre 6 points d'avance. Les Caennais réagissent dans la seconde période mais n'arrivent jamais à revenir à hauteur de leurs hôtes. Le deuxième quart est un concours de tirs à 3-points à l'issue duquel l'écart n'évolue pas. Les vingt dernières minutes n'ont pas vraiment d'intérêt, les Hérouvillais n'arrivent pas à creuser l'écart dans le troisième quart-temps mais on sent tout de même qu'ils ont la mainmise sur la partie : « On a maîtrisé le match de bout en bout, c'était un match sérieux. » se réjouit Jimmy Yamba. Laville et Boyenza nous gratifient de quelques dunks et pendant ce temps, les PTT multiplient les balles perdues : « On était en vacances, on a été battu par beaucoup plus fort que nous, par une équipe qui avait envie, qui était déterminée. » L'écart se fait dans le dernier quart et Hérouville l'emporte de 15 points après un belle prestation collective (banc à 33 points, tout le monde qui marque, quatre joueurs à plus de 10 points) : « On termine bien, il nous reste deux matches à jouer, deux matches qu'on va jouer un peu diminués parce qu'on va devoir laisser des joueurs pour l'équipe 2. C'était un dernier match au complet très bien pour la fin de l'année. » Franck Dziuk est bien sûr beaucoup moins positif : « Un match de basket, ça dure quarante minutes. Je n'aime pas spécialement perdre mais quand je perds en donnant le meilleur de moi-même, je n'ai pas trop de regrets... Ce soir, ça sentait pour certains le bon match de vacances. Bravo à Hérouville. » Notons un bon arbitrage.   - 15fts HB, 18/26 lf HB, 6 3pts HB, 1ft U HB, 20fts PTT, 8/14 lf PTT, 7 3pts PTT   Marque HB : *S. Coulibaly 13pts, M. Schmitt 5pts, P-E. Marie 3pts, *S. Guerfia 8pts, K. Laville 12pts, *J-L. Dorvillius 6pts, O. Attila 2pts, *J. Basnier 6pts, C. Tebourski 11pts, *S. Boyenza 14pts Marque ASPTT : *P. Colin , J. Hoflack 4pts, *N. Dziuk 4pts, *J-A. Sardin 19pts, *S. Crenel 8pts, C. André 5pts, *L. Bacon 9pts, B. Tual 11pts, J. Ingueza-Moussinga 5pts   CAEN SUD BASKET : 71 CTC UBCU ALENCON : 66[21-15, 23-8 (44-23), 19-21 (63-44), 8-22]   Vido Yemadje (COACH CSUDB) : « Match agréable ce soir de notre coté, à domicile, si ce n'est ce relâchement coupable dans le dernier quart. Un beau match aussi grâce à un arbitrage cohérent et dans le sens du jeu. On est rentré dans nos gammes assez rapidement en premier quart avec une défense présente. Deuxième quart : on monte en régime et on enfonce le clou en troisième. Mais, fin de saison oblige, on relâche tout sur le quatrième quart et un beau festival du duo Bougon – Le Royer vient contrarier notre fin de match. » Frédéric Esnault (COACH CTC UBCUA) : « Que dire à part qu'on s'est vu presque en vacances sur la première mi-temps et que ça nous a coûté cher. Notre deuxième mi-temps est d'une toute autre facture, on passe de -26 à -5 et avec quelques minutes de plus, on aurait pu avoir la mainmise sur le match mais quand on voit notre première mi-temps, il y a une forme de logique dans ce résultat. On s'est fait étouffer en première mi-temps sur la pression défensive de Caen Sud, c'est une équipe qui court beaucoup et on perd beaucoup de ballons. Ce qui était important était d'être capable de se re-mobiliser et d'aller chercher un résultat un peu plus décent. Il manquait Courteille et Enouf mais on est habitué à faire avec les absences et on ne peut pas se cacher derrière ça. »   - 16fts CSUD, 7/11 lf CSUD, 6 3pts CSUD, 1ft U CSUD, 14fts UBCUA, 6/11 lf UBCUA, 6 3pts UBCUA, 1ft U UBCUA   Marque CsudB : *M. Bosquet 13pts, *R. Chautard 2pts, J. Jiminiga 8pts, L. Le Pont 6pts, *J. Jeanne 15pts, *G. Yves 8pts, B. Depreeuw 6pts, M. Depreeuw 9pts, L. Grouet 2pts, *G. Boulanger 2pts Marque CTC UBCUA : *M. Bougon 19pts, L. Martin 2pts, P-E. Monnier 2pts, *T. Dejoux 9pts, *R. Gautier 4pts, *C. Le Royer 26pts, *Y. Girondin 4pts   US LA GLACERIE : 84 AS CHERBOURG : 63[16-17, 23-10 (39-27), 22-19 (61-46), 23-17] * Nous n'avons pas eu le récapitulatif des stats sur ce match, nous perdons du temps à compter les statistiques sur les feuilles de marque.   USLG : Pas de résumé mais ce n'est pas la faute des entraîneurs de l'équipe car ces derniers, faute de temps, nous ont envoyé l'article sur le match paru dans la presse (et nous les en remercions). Mais nous ne souhaitons pas recopier ou même nous inspirer de l'article d'un confrère, question de principes et par égard au rédacteur dudit article. Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « La Glacerie, malgré ses absents, a réussi à unir ses forces sur une bonne défense de zone et avec un Clément Hennequin qui a pris feu sur contre-attaque. Trop de maladresse de notre côté ainsi que des actions individuelles nous ont fait déjouer. Une de nos plus mauvaises prestations de la saison. »   - 18fts USLG, 21/29 lf USLG, 5 3pts USLG, 1ft U USLG, 22fts ASC, 9/13 lf ASC, 4 3pts ASC, 1ft U ASC   Marque USLG : *A. Le Lézec 6pts, *C. Hennequin 39pts, *A. Houyvet 16pts, M. Lepoittevin 2pts, *G. Le Guest 7pts, B. Le Rouxel 10pts, *A. Sintes 4pts, C. Lelaidier Marque ASC : A. Vrac 9pts, *T. Bouquet 5pts, V. Bled 5pts, *B. Leyronas , M. Regbaoui 2pts, *B. Lebaron 14pts, *A. Joly 15pts, *D. Boudard 13pts   CB IFS : 78CS BAYEUX : 83[15-21, 17-24 (32-45), 22-12 (54-57), 24-26]   Miguel Callejas (COACH CBI) : « La construction de l'équipe ne nous permettait pas de rivaliser sur individuelle avec seulement deux intérieurs. Rapidement, ces deux intérieurs sont sanctionnés par les fautes. On passe en zone sur le deuxième quart et on n'existe plus défensivement face à une équipe qui fait bien circuler la balle et trouve de l'adresse, mention à Couture qui était avec moi à l'ASPTT et qui s'était fait les croisés. On réalise un troisième quart intéressant défensivement, on s'organise sur une zone match-up, on est dans le scénario du match aller. On revient à -3, on espère mais on se fait punir sur le jeu de transition et on est pénalisé en encaissant 26 points sur le dernier quart. Et puis, il y a toujours les lancers qui nous pénalisent, surtout dans le dernier quart où l'on doit faire 1/8. Mais c'est normal face à une équipe comme Bayeux, on ne comprend pas qu'ils ne soient pas plus haut quand on voit la qualité de l'effectif. Un peu long comme match. » Jean Malassigne (COACH INTÉRIM CSB) : « Même si c'est un match de fin de saison, il y avait quand même pas mal d'engagement sur le terrain, ils sont en individuelle et on les domine un peu alors ils passent en zone sur le deuxième quart mais ça ne change rien et on prend 12 points d'avance à la mi-temps. J'avais vu le match aller où on avait perdu après avoir mené de beaucoup. Ils restent en zone sur les troisième et quatrième quarts, on travaille mal sur la zone, la balle ne vit pas assez et les points de fixation n'arrivent pas. Ils nous rattrapent et passent même devant. On essaie de rattraper nos erreurs et ça finit par passer. On se fait peur parce qu'on ne trouve pas de solution. Couture a eu une saison un peu difficile et là, il a été présent autant offensivement que défensivement. Un bon match de fin de saison, les deux équipes ont joué avec un bon arbitrage malgré beaucoup de coups de sifflet qui ont coupé le jeu. »   NDLR : Habituellement coach de l'équipe féminine du CSB, nous retiendrons que Jean Malassigne a commencé l'un de ses temps-morts en disant : « Bon ! Les filles... »   - 24fts CBI, 22/38 lf CBI, 4 3pts CBI, 34fts CSB, 19/30 lf CSB, 6 3pts CSB   Marque CBI : *N. Le Roux 2pts, J. Adekunle , A. Levasseur 6pts, *T. Legras 12pts, *M. Bouvet 14pts, *E. Peschard 13pts, G. Henry 14pts, *C. Compere 17pts Marque CSB : G. Mesnival 1pt, G. Couture 23pts, R. Marie 4pts, *Y. Colombel 3pts, *Y. Camara 3pts, *G. Raucq 2pts, *R. Lecoutey 19pts, *T. Montreuil 2pts, B. Prunier 2pts, *M. Trochon 24pts   CLASSEMENT 1 CTC MEZIDON-ARGENCES-BELLENGREVILLE [M*] 19v - 5d 43pts +182 2 CAEN BASKET CALVADOS [M*] 19v - 5d 43pts +255 3 AJS OUISTREHAM [M*] 17v - 7d 41pts +163 4 CERCLE SPORTIF BAYEUX [M*] 15v - 9d 39pts +96 5 ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE [M*] 14v - 10d 38pts +63 6 UNION SPORTIVE LA GLACERIE [M*] 13v - 11d 37pts +21 7 CAEN SUD BASKET [M*] 12v - 12d 36pts +12 8 HEROUVILLE BASKET [M*] 12v - 12d 36pts +8 9 ASPTT CAEN [M*] 11v - 13d 35pts +3 10 USM VIROISE [M*] 10v - 14d 34pts -101 11 CLUB BASKET D'IFS [M*] 10v - 14d 34pts -74 12 CTC UBCU ALENÇON [M*] 9v - 15d 33pts -85 13 AS CHERBOURG [▼R2] 5v - 19d 29pts -179 14 CABOURG BASKET [▼R2] 2v - 22d 26pts -364 [M*] : maintenu [▼R2]: relégué en R2 masculineSont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour le Titre Le CA Lisieux (N3) est assuré de descendre et l'ASPTT et le Caen Nord (N3) sont maintenus, il y aura deux descentes en PNM.   TOP 10 SCOREURS PNM DE LA 24ème JOURNÉE : CLASS JOUEUR POINTS 1 C. Hennequin (USLG) 39pts 2 P. Suzanne (CB) 29pts 3 R. Villain (CTC MAB) 27pts 4 C. Le Royer (CTC UBCUA) 26pts 5 M. Trochon (CSB) 24pts 6 G. Couture (CSB) 23pts 7 M. Keita (ABCH) 22pts 8 M. Bougon (CTC UBCUA) 19pts # R. Lecoutey (CSB) 19pts # J-A. Sardin (ASPTT) 19pts

Lire…

Basket. USO MONDEVILLE 94 – 87 NANTES-REZÉ BASKET, match de classement 5ème-8ème place Ligue Féminine. Ne vous fiez pas à l'écart final qui n'est que de 7 points, Mondeville a rapidement sécurisé sa victoire grâce à un départ canon et vingt premières minutes maîtrisées. D'ailleurs, le match ne fut intéressant que sur ces vingt premières minutes. L'USOM ira vendredi à Nantes-Rezé jouer le match retour.   [30-19, 26-18 (56-37), 25-19 (81-56), 13-31]   Une entame parfaite !   Ces matches de classement revêtent une importance capitale car ils permettront de déterminer quelles équipes auront la possibilité de jouer la Coupe d'Europe.   Face à des rivales nantaises diminuées et ayant apparemment des fourmis dans les jambes après plus de deux semaines sans jouer, les joueuses de Romain L'Hermitte ont démarré le match tambour-battant. Offensivement parlant, chaque action est couronnée de succès pour les locales : « La consigne était de mettre beaucoup d'intensité, de démarrer en courant, de jouer le jeu rapide, d'aller vers l'avant, de montrer qu'on est plus athlétique. » Présentes au rebond, distillant quelques contres, faisant preuve d'adresse à longue distance et multipliant les passes décisives, l'USOM prend logiquement le large (+11) face à une équipe où l'absence de joueuses comme Katherine Plouffe pèse logiquement.   Le deuxième quart-temps est dans la continuité du premier. Les 3-points continuent de pleuvoir et la quasi-totalité de l'effectif alimente la marque. Une joueuse sort tout de même du lot : Kim Gaucher-Smith est partout et nous démontre encore qu'elle ne sait pas jouer en-dessous de 300%. Dans la raquette, Badiane et Mosengo-Masa font la loi et seule Clanet parvient à leur offrir du répondant.   Mondeville ne baisse pas en intensité, l'écart continue de gonfler : « Le piège aurait été de jouer sur leur rythme, là, on aurait été en difficulté sur les shoots. » Imposant un rythme rapide et faisant bien tourner la gonfle, les Bas-Normandes trouvent de bonnes positions de tirs et n'ont plus qu'à dégainer. Ces dernières réalisent vraiment vingt minutes de très bonne facture (il y a tout de même quelques oublis défensifs mais on ne va pas chipoter) et rentrent aux vestiaires avec une avance très confortable de 19 points.   Une fin de match ennuyeuse mais qui permet de faire jouer les jeunes   Avec autant d'avance et de maîtrise, le risque est de se relâcher : « Le discours est toujours le même à la mi-temps : ne pas baisser en agressivité, garder l'intensité. C'est un match de 80 minutes que nous avons à faire (aller et retour, ndlr). » Encore une fois, le message est reçu, Mondeville démarre la reprise par un cinglant 12-0 ! L'écart passe à +31 grâce à une Plouffe qui retrouve un peu d'adresse après une première partie de match plus irrégulière.   À partir de cet instant, les Mondevillaises peuvent gérer leur avance, le coach fait beaucoup tourner afin de conserver une bonne dose de carburant pour vendredi prochain. Les joueuses du centre de formation que sont Shelby Saint-Juste et Kelly Chasse font leur entrée dans le dernier quart-temps (à la plus grande joie de leurs copines dans les tribunes, ndlr). La sortie de tous les cadres associée à la réaction d'orgueil de l'équipe adverse fait que le différentiel fond comme neige au soleil dans le quatrième quart, sans pour autant mettre l'USOM en danger.   Au final, Mondeville l'emporte de 7 points et peut partir à Nantes-Rezé assez confiant pour la suite. Avec cette victoire, les joueuses assurent à leurs supporters une dernière représentation à la Halle Bérégovoy.   Les Mondevillaises ne veulent pas de belle   Comme nous l'ont confirmé Badiane et Gaucher-Smith, les Calvadosiennes n'ont pas envie de jouer la belle de ce tour de classement et espèrent régler l'affaire dès vendredi en déplacement. Si l'USOM remporte ce tour, elle affrontera le vainqueur du tour Basket Landes – Hainaut pour tenter de terminer la saison à la cinquième place, ce qui serait la meilleure performance du club depuis cinq ans.   Du côté des stats, Chaney (22pts, 100% aux lancers, 4rbds, 2pads, 1ctr) et Clanet (18pts, 9rbds, 3pads, 3ints, 2bps) ont été les Nantaises les plus en vue. En ce qui concerne Mondeville, si Sharp et Berkani ont bien géré la distribution, que Kerbœuf a, comme toujours, amené son énergie et que Millavet réalise un match complet en attaque, le trio infernal Gaucher-Smith – Badiane – Plouffe a encore une fois noirci la feuille de stats :- 23 points, 4 rebonds, 2 passes décisives, 2 contres, 1 interception et 2 balles perdues pour Badiane. - 18 points, 10 rebonds, 1 passe décisive, 3 interceptions, 1 contre et 3 balles perdues pour Plouffe.- 22 points à 81.8% aux tirs et 3/4 à 3-points, 5 rebonds, 6 passes décisives et une seule balle perdue pour Kim Gaucher-Smith, clairement la joueuse du match.   La n°8 canadienne confirme que l'USOM ne regrettera sûrement pas de l'avoir signée pour trois années supplémentaires.   Marque USOM : L. Kerboeuf 4pts, K. Gaucher-Smith 22pts, L. Berkani 3pts, C. Mosengo-Masa 12pts, K. Chassé , M. Plouffe 18pts, L. Millavet 6pts, S. Saint-Juste 1pt, M. Badiane 23pts, K-B. Sharp 5pts   Marque NRB : S. Thorburn 15pts, D. André 2pts, K. Clanet 18pts, Y. Andreyeva 4pts, Q. Chaney 22pts, M. Armant 6pts, P. Desbois 2pts, A. Michaud 5pts, C. Lenglet 2pts, I. Arrondo 11pts

Lire…

L'Europe au bout

Basket. Mondeville – Nantes, match de classement des playoffs (ce soir, 20h00). Enfin ! Après trois semaines sans compétition, à un moment de la saison où les matchs sont censés s’enchaîner, l’USO Mondeville est de retour sur scène. Les Mondevillaises accueillent ce soir le Nantes Rezé Basket.   Nantes est probablement l’équipe que Mondeville connaît le mieux pour l’avoir affrontée à de nombreuses reprises cette saison, en préparation, en championnat et en Coupe de France. Néanmoins, le NRB présentera un nouveau visage ce soir sans sa MVP Katherine Plouffe, meilleure joueuse étrangère de Ligue féminine cette saison mais déjà partie en WNBA. Margret Skuballa, deuxième scoreuse nantaise cette saison et deuxième rebondeuse, sera également être absente. Yuliya Andreyeva, qui sera absente au match retour, sera en revanche de la partie à Mondeville après avoir pourtant tiré sa révérence. Sans leurs deux joueuses majeures, les Déferlantes seront affaiblies face à des Mondevillaises au complet. Pourtant, cette rencontre aller revêt officiellement un enjeu majeur, celui d’offrir une qualification pour l’Eurocup. Le vainqueur de ces deux matchs de classement entre éliminés des quarts (Basket Landes contre le Hainaut Basket dans l’autre rencontre) se verra attribuer un ticket européen, avant un ultime round pour décider de la cinquième place. La fin de saison traîne en longueur pour tous. Le match retour entre Nantes et Mondeville se jouera vendredi prochain. La belle éventuelle aura lieu à Mondeville la semaine prochaine. 

Lire…

Football. AG Caen 0 – 7 La Roche-sur-Yon, 19ème journée de D2 Féminine. L'Avant Garde Caennaise recevait dimanche dernier La Roche/Yon, dauphin du LOSC dans cette poule de D2 féminine, et s'est logiquement inclinée 7-0 face à une formation très expérimentée.   Si les Vendéennes n'avaient inscrit que deux buts face aux Caennaises lors du match aller, elles n'ont pas perdu une seule minute de la rencontre pour prendre l'ascendant. Toujours en course avec Lille pour jouer la montée en D1, division dans laquelle évoluait la Roche/Yon la saison dernière, les visiteuses ont marqué le premier but dès la cinquième minute de jeu, par l'intermédiaire de Maureen Cosson, jeune arrière gauche, sur un corner rentrant. Trois minutes plus tard, Charlotte Peslerbe est venue aggraver le score de la tête, laissant Ambre Ferey battue sur sa ligne. Largement dominées dans ce début de rencontre, les deux buts encaissés en dix minutes ont constitué un coup dur dans les têtes calvadosiennes.   Dépassées sur tous les plans   Floriane Gaudry avait pourtant la balle du 2-1 au bout des crampons (15') mais bien lancée en profondeur et après une longue course dans le camp adverse, l'avant-centre caennaise, d'une frappe croisée, est venue butter sur la portière vendéenne. Peu de temps après, Claire Guillard s'est offert le privilège d'inculquer un 3-0 à l'AGC, après un jeu de passes dans la surface des locales. En manque de solutions et de justesse technique en première mi-temps, les protégées de Julien Alvarez subissaient largement le jeu proposé par les Yonnaises. Anciennement pensionnaires de première division, les rouges et bleues connaissent le haut niveau. Expérimentées, elles en profitaient pour aggraver le score une fois de plus avant la demi-heure sur une frappe puissante de la milieu gauche, qui frôle la tête de la capitaine Hilde van Herwijnen avant de finir au fond des filets (0-4).   Comment réagir ?   Souvent dépassée dans la profondeur, la défense caennaise prenait l'eau face à « la meilleure équipe de ce groupe de D2 », à en écouter Julien Alvarez. A titre d'exemple, à la 37e minute, l'attaquante de la Roche-sur-Yon, bien servie dans le dos de Marion Deschateaux et Tatiana Bastard, éliminait une nouvelle fois Ambre Ferey mais la capitaine caennaise s'arrachait sur la ligne pour sauver le but. Largement supérieures, les Vendéennes enchaînaient les actions, avec plusieurs frappes aussi bien côté gauche que côté droit ou encore une reprise de volée qui frôlait la barre transversale (43'). Pourtant porteuses de bonne volonté, les joueuses de l'AGC subissaient le jeu en triangle adverse, spécialité yonnaise, avant de voir à nouveau Peslerbe enfoncer le clou juste avant la mi-temps (44'), qui, traînant dans la surface de réparation n'avait plus qu'à mettre la balle au fond des filets.   Des occasions trop approximatives   Au retour des vestiaires, seules cinq minutes ont suffi à Peslerbe, auteure d'un triplé, pour inscrire le sixième but (50') d'une frappe pleine lucarne au niveau du point de penalty. En difficultés physiquement, techniquement et tactiquement, l'AGC n'a pas démérité malgré un score très sévère. Julien Alvarez est bien conscient de l'écart de niveau séparant les deux formations. « Ça va trop vite, on voit clairement le niveau de différence entre les deux équipes. On n'a pas à rougir même si on aurait aimé en prendre moins en évitant certains buts, c'est sûr, mais il faut continuer à travailler, on est encore en course pour le maintien. » Plus hautes en seconde période, les Caennaises ont tout tenté. Manon Ryba lançait Floriane Gaudry en profondeur, finalement trop juste (55'). A l'inverse, Claire Guillard est venue inscrire le septième et dernier but de la rencontre après une contre-attaque très rapide, laissant le milieu de terrain caennais sur les talons. Parmi les rares occasions locales, notons la frappe de Margaux Huaumé (revenue de blessure) à l'entrée de la surface qui finissait finalement au dessus de la cage yonnaise (43'). Ces quelques occasions trop approximatives ne permettaient pas de mettre en danger les vendéennes, mais le point positif se tient dans l'état d'esprit des locales et de leur implication « Les filles ont continué à se battre et avoir la volonté de continuer à jouer jusqu'au bout face à cette très belle équipe », souligne l'entraîneur Julien Alvarez.   Toujours en course pour le maintien   Dotées de bonne volonté, la correction subie par les caennaises face à la Roche-sur-Yon leur confirmait le réel écart de niveau séparant le haut du bas de tableau de D2 féminine. A trois journées de la fin, la situation reste identique pour l'AG Caen. Boulogne est devenu officiellement le premier relégué pour s'être lourdement incliné 7-0 face à Saint-Malo et Lorient, à domicile, a perdu face à Arras (1-2). Julien Alvarez, croit forcément en toutes ses chances pour le maintien « J'y crois depuis septembre et j'y croirai jusqu'aux barrages fin juin » ! 

Lire…

Les Photos

Contactez Nous

TSF 98
(Contact web)
  • 325 - Centre Commercial, Quartier des Belles Portes 14200 Hérouville Saint Clair contact@tsf98.com
  • 09.54.60.60.00